logo retina

ma pratique de l'hypnose

Initialement formée à l’hypnose Ericksonienne, j’ai ouvert mon regard sur d’autres courants.
J’utilise les techniques qui me paraissent les plus appropriées à votre problématique et votre demande.
Vous êtes systématiquement acteur de la séance, par le biais de réponses verbales, ou inconscientes (via les signaux du corps). Vous entendez ma voix tout le long de la séance, et heureusement, c’est plutôt pratique pour communiquer !
J’aime travailler debout ou assis, jamais allongé. Dans cette dernière position, la personne est trop passive, alors que l’hypnose nécessite de l’engagement.

Nous nous mettons également d’accord au début de la séance sur une orientation, je ne vous envoie pas dans un endroit où vous ne souhaitez pas aller. Si des images remontent, c’est qu’elles ont un sens, que c’était le moment pour elles. Mais je ne vous forcerai jamais à aller dans une direction que vous ne souhaitez pas.

Je ne fais pas non plus de « tourisme ». Remonter dans le temps « au cas où », pour voir ce qu’il s’est passé, par curiosité, est la porte d’entrée à la création de faux souvenirs. Je n’utilise les régressions que lorsqu’elles me paraissent judicieuses, indispensables pour aller désamorcer une situation vécue antérieurement et qui est encore problématique au quotidien. Dans ce cas, pas non plus besoin de revivre l’événement et la souffrance occasionnée. J’ai dans mon sac à outils suffisamment de techniques extrêmement douces et efficaces !

logo retina

champs d'application

L’hypnose est une technique, un outil qui permet d’aller modifier, soulager ; une façon d’accompagner le changement, comme d’autres formes de psychothérapies. S’adressant aux ressources inconscientes, elle est cependant plus rapide, et peut être utilisée dans de nombreux domaines :

Troubles psychosomatiques

Migraines, douleurs abdominales, problèmes de peau, troubles sexuels…

Troubles psychologiques

Dépression, angoisses, phobies, troubles du comportement alimentaire, stress post-traumatique, deuils, dépendances et addictions (tabac, alcoolisme, drogues…)

Troubles fonctionnels

Enurésie, troubles du sommeil, troubles de la mémoire…

Douleurs

Chroniques ou aigues

Amélioration de ses compétences

Concentration, préparation aux examens / aux compétitions / à la naissance, gestion du stress…


et bien d’autres encore…

Attention : Jamais il ne vous sera demandé de remplacer votre prise en charge ni vos traitements par l’hypnose ! Votre médecin est seul juge dans cette décision.

logo retina

Déroulement d'une séance d'hypnose

A la différence des séances de sophrologie, chaque séance d’hypnose n’est pas toujours structurée de la même façon.
– Bien sûr, elles commencent toujours par un échange sur votre état d’esprit, les événements qui se sont produits depuis la séance précédente.
– Cependant, il n’y a pas toujours à proprement parler de « cœur de la séance d’hypnose« . Parfois, elle est au cœur de la séance, parfois elle se saupoudre tout au long de l’échange, parfois encore elle est entremêlée à la conversation et l’échange verbal.

Les séances ne sont pas enregistrées, cependant je vous donnerai des points d’entrée pour partir en auto-hypnose une fois à la maison, parfois sous forme de fichiers audios dans votre espace.

Lors d’un suivi en hypnose :
– Le plus fréquent est d’espacer les séances de deux semaines.
– Il est tout à fait possible de faire des séances hebdomadaires dans le cas de problématiques plus larges.
– Tout comme il est bien évidemment possible d’espacer un peu plus les séances, toutes les trois semaines ou tous les mois.
Je m’adapte à votre rythme et vos possibilités !

Il est impossible de fixer le nombre de séances au début de la prise en charge.
Cependant, l’hypnose faisant partie des thérapies brèves, quelques séances sont en général suffisantes pour des problématiques spécifiques.
Dans le cadre d’un accompagnement thérapeutique, la durée du suivi est fonction de ce que vous souhaitez travailler en séance.

logo retina

Qu'est-ce que l'hypnose ?

Le terme « hypnose » est à lui seul porteur de sens, d’a prioris, de clichés. Il apparaît souvent comme quelque chose de magique… Chacun y mettra sa vision depuis l’extérieur, vision créée de toutes pièces non pas par son expérience, mais plutôt véhiculée par des images, des émissions de télévision…

En cabinet, l’hypnose est quelque chose de vivant, se pratiquant assis ou debout, jamais allongé, parfois et même souvent les yeux ouverts, avec un échange verbal.

L’hypnothérapeute est un guide, un accompagnant, qui par ses mots, ses suggestions, propose et surtout construit la séance avec la personne en demande. Bien loin des démonstrations de spectacle qui ne sont là que pour divertir les gens, l’hypnose en cabinet est un moyen d’accéder à des ressources inconscientes, enfouies, pour aider la personne qui vient en séance avec sa problématique.

Plutôt que d’en parler… l’hypnose ça se vit !

Les différents "courants" d'hypnose

Derrière le terme d’hypnose se cache différents types, qui ont chacun leur spécificité :

– L’hypnose de spectacle, pour divertir. Celle qu’on voit dans les émissions de télévision, en spectacle, dans la rue. L’hypnotiseur repère des sujets très suggestifs pour pouvoir induire chez eux rapidement un état d’hypnose profond et amuser les spectateurs. 

– L’hypnose classique. Celle qui est utilisée lorsque le praticien a besoin de contrôler, comme en spectacle ou dans le milieu médical.

– L’hypnose Ericksonienne. Basée sur les travaux de Milton Erickson, psychiatre et psychologue américain. Atteint de poliomyélite à 17 ans, il a expérimenté sur lui-même de nombreux phénomènes qu’il a ensuite mis en application dans le cadre de l’hypnose thérapeutique. L’hypnose Ericksonienne se distingue de l’hypnose classique car elle suggère mais ne contrôle pas. Le praticien guide la personne pour activer ses propres ressources inconscientes et la mener vers un changement profond.

– L’hypnose Humaniste. Fondée par Olivier Lockert, elle consiste en une augmentation de la conscience pour s’ouvrir sur le monde extérieur et l’univers.

– L’hypnose holistique. Se présentant comme la synthèse de plusieurs formes d’hypnose existantes, telles que les pratiques et sagesses ancestrales, l’hypnose classique, Ericksonienne, les travaux de Jung sur les archétypes, ainsi que la nouvelle hypnose et la PNL.

Il existe bien d’autres courants, et tant de formes d’hypnose qu’il y a de praticiens en hypnose. Bien que chacun ait commencé par une formation précise, c’est une discipline qui autorise et conseille l’ouverture sur les autres courants, et à mon sens, chacun se l’approprie et en fait sa propre pratique de l’hypnose.

L'état hypnotique

En hypnose, on parle de transe, d’état hypnotique, d’état de conscience modifié

On vit tous régulièrement un état pas tout à fait habituel, non ordinaire, différent de l’état de concentration de la vie quotidienne. Quand on est perdu dans ses pensées, quand on est absorbé par la lecture d’un livre, d’un film, quand on médite, quand on fait de la cohérence cardiaque, quand on fait un jogging et qu’on a l’impression de laisser son corps courir tout seul… Comme les enfants qui ont l’air absents, « dans la lune« .
On a tous vécu cet état modifié. A la différence près que c’est un état naturel, qui nous arrive sans qu’on le recherche. En général, on s’en rend compte quand on « revient », quand on reprend ses esprits.

L’hypnose fait partie de ces états modifiés de conscience, mais en bien plus fort que ça. Cet état que l’on a déjà expérimenté n’est que le début de l’expérience hypnotique, soyez curieux de voir jusqu’où vous pouvez aller en hypnose !

L’hypnothérapeute est un guide qui va emmener les personnes vers un état modifié de conscience. Il n’y a pas UN état hypnotique, mais tout un tas d’états de conscience modifiés, avec des degrés différents. Les outils et exercices utilisés en hypnose sont alors comme des moyens de transport, des portes d’entrée pour se rendre dans cet état.

Suis-je hypnotisable ?

C’est la question la plus fréquente. A partir du moment où vous avez compris maintenant qu’il ne s’agit pas de se donner en spectacle ou de faire tout ce que l’autre vous demandera, que c’est vous qui vivez et dirigez la séance, que vous gardez votre libre-arbitre, parce que vous êtes venu motivé par l’amélioration d’une problématique, la question est bien différente.
Il s’agit plutôt de se dire que l’hypnose est comme un entraînement à accéder à un état modifié de conscience puissant. Il existe plein de façons de rentrer dans cet état, c’est pourquoi nous essayons différents chemins.

Tout le monde est « hypnotisable », à partir du moment où on le voit comme un choix volontaire d’entrer dans cet état. Laissez-vous guider et entrez vous-même dans cet état d’hypnose, pour accéder à des ressources enfouies, être surpris par les réponses que vous pouvez obtenir, et ce que votre corps et votre esprit vous transmettent pendant et après la séance.